Blog

Ce produit a bien été ajouté à votre panier

Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

Devenir maman en ayant été adoptée

Publié le : 13/05/2015 16:22:58
Catégories : Actualités Rss feed

Devenir maman en ayant été adoptée

Devenir maman est un grand chamboulement intérieur parce qu'il faut faire passer à son propre vécu, ce n'est pas toujours facile et c'est encore plus difficile lorsqu'on a été adoptée.

De nombreux témoignages existent sur ce sujet qui est parfois tabou, chaque histoire est différente, tout dépend de l'âge auquel la personne a été adoptée, de son histoire avec ses parents adoptifs, car bien qu'on croit qu'adopter est un aboutissement pour certains parents, l'expérience montre des histoires compliquées entre parents adoptifs et enfants adoptés.

Toutefois, devenir mère lorsqu'on a été adoptée, remue des souvenirs, des sentiments enfouis ou méconnus, et il est parfois difficile de trouver encore une fois sa place.

Les sentiments récurrents face à cette maternité sont les suivants :

 

- L'empathie : après s'être demandé comment on peut abandonner la chair de sa chair, ce petit être sans défense qui grandit en nous, vient l'apaisement et la compassion face à une mère qui a peut être souffert d'abandonner ou de devoir abandonner son enfant. Certaines mamans adoptées ont besoin de retrouver leur mère biologique non pas pour les juger mais pour leur dire qu'elles pardonnent, cela ne conduit pas forcément à des relations stables par la suite mais les choses sont dites et c'est déjà beaucoup. Certaines mamans respectent leur mère biologique et leur choix, et partent du principe que des enfants c'est avant tout une histoire de coeur et pas que de sang, qu'on peut transmettre des choses même sans connaitre sa terre natale, ou sans vouloir à tout prix rechercher des similitudes dans les traits du visage.

 

- L'incompréhension totale : certaines mamans ressentent un vide immense lors de la grossesse ou de l'accouchement car elles ont l'impression de ne pas avoir de mère pour partager cette expérience étant donné que leur maman adoptive n'a pas pu vivre ces étapes de grossesse et d'accouchement, ce vide peut conduire à des dépressions et il est important d'en parler, de se délester de ces interrogations et peut être que connaitre la raison de cet abandon peut permettre d'avancer.

 

- La peur : la maternité est source d'angoisse car s'occuper d'un nouveau né n'est inné. Lorsque ces mamans adoptées deviennent mamans, elles ont peur car elles n'ont personne sur qui compter, personne à qui demander conseil étant donné que leurs mamans adoptives les ont souvent eues lorsqu'elles étaient âgées au mieux de 6 mois, elles ne savent donc pas prodiguer de conseils sur les soins portés à un nouveau né.

 

- La quête d'identité : selon leur âge d'adoption, les mamans ont plus ou moins de souvenirs de leur passé, et certaines vivent cette période d'avant leur adoption comme une absence de vécu, elles ont l'impression d'être née quand elles ont été adoptées et vivent l'avant comme un supplice car elles n'ont pas connu l'amour inconditionnel d'une maman dont a tant besoin un nourrisson.

 

Je vous invite à lire l'excellent article qui est paru dans le magazine marie france du mois de mai 2015 et qui livre des témoignages remplis d'espoir et qui montrent que ces mamans surmontent parfaitement cette crainte légitime d'abandonner à leur tour leur enfant.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)